Bardzo tanie apteki z dostawą w całej Polsce kupic viagra i ogromny wybór pigułek.

124-013 french

N O V E M B R E 2 0 0 3
Conférences ScientifiquesMC CENTREUNIVERSITAIREDESANTÉMCGILL Membres de la Division
Les médicaments dermatologiques
de dermatologie
pendant la grossesse
Denis Sasseville, MD, Chef de service Rédacteur, Dermatologie –Conférences scientifiques PA R M O H A M M E D A L - H A D D A B, M D, D E N I S S A S S E V I L L E , M D, F R C P C Trois pour cent de tous les enfants nés aux États-Unis souffrent d’une malformation structurale
majeure décelable à la naissance1, et l’on pense qu’au moins 10 % des anomalies congénitales sont
dues à l’exposition maternelle aux médicaments2. L’approche de la communauté médicale quant à
l’utilisation de médicaments pendant la grossesse a radicalement changé depuis le début des années
1960, en grande partie à cause de l’épidémie de phocomélie qui a suivi l’introduction de la thalido-
mide et à cause de l’apparition tardive de néoplasies vulvo-vaginales chez les filles de femmes ayant

reçu du diéthylstilbestrol pendant leur grossesse. Depuis 1975, la Food and Drug Administration
(FDA) a attribué des facteurs de risque pour les femmes enceintes à tous les médicaments utilisés
aux États-Unis (Tableau 1). Malheureusement, de nombreux médicaments n’ont pas été adéquate-
ment testés pendant la grossesse et, à cause de considérations déontologiques, ne le seront probable-
ment pas dans le futur4.
Bien que de nombreux médicaments présentent un risque minimal pendant la grossesse et
l’allaitement, les dermatologues hésitent souvent à prescrire quelque médicament que ce soit pen-
dant cette période, car un grand nombre de conditions dermatologiques communes ne nécessitent
pas de traitement immédiat. Certaines patientes se voient ainsi refuser un traitement efficace pour
leur condition cutanée par précaution excessive de la part de leur médecin. D’un autre côté,
lorsqu’ils traitent des patientes enceintes ou en train d’allaiter, les dermatologues doivent connaître
les effets potentiels que peuvent avoir certains médicaments sur le développement du fœtus ou sur le
nourrisson. Lorsqu’un médicament communément utilisé pour traiter une condition dermatologique

spécifique est potentiellement tératogène, il existe souvent des solutions de rechange plus sûres à
utiliser pour la patiente enceinte ou en train d’allaiter5.
Après un bref résumé de la pharmacocinétique maternelle et du développement du fœtus, ce
numéro de Dermatologie – Conférences scientifiques passera en revue la sécurité des médicaments
dermatologiques pendant la grossesse. Les auteurs ont opté pour une approche par « maladie » plutôt
que par « médicament » et, à la fin de l’article, mettent le lecteur au défi de répondre à un jeu ques-
tionnaire portant sur une série de cas cliniques. Bonne lecture !

Centre universitaire
de santé McGill

Pharmacocinétique maternelle
Les quatre processus de base qui régissent l’action ultime d’un médicament sont l’absorption, la McGill University
distribution, la biotransformation et l’excrétion6. Les changements physiologiques qui se produisent Health Centre
tout au long de la grossesse peuvent considérablement altérer ces fonctions fondamentales. Les tauxélevés de progestérone lors de la grossesse entrainent un retard de la vidange gastrique, une réductionde la motilité gastrointestinale et l’hyperemesis gravidarum. L’absorption normalement rapide des Centre universitaire de santé McGill
médicaments lipophiles n’est pas modifiée, mais les médicaments hydrophiles, transférés lentement, et Division de dermatologieHôpital Royal Victoria les médicaments ionisés sont plus complètement absorbés qu’en absence de grossesse et présentent Le volume extracellulaire augmente jusqu’à 50 % dans la dernière moitié de la grossesse, une expansion qui affecte directement la distribution de la plupart des médicaments. Par conséquent, des doses initiales plus importantes sont généralement nécessaires pour atteindre des concentrations plas- miques similaires à celles observées en absence de grossesse. La liaison protéinique diminue tellementque, en état d’équilibre, les concentrations de médicament libre pharmacologiquement actif peuvent Le contenu rédactionnel de Dermatologie – Conférences scientifiques Le débit sanguin hépatique demeure le même pendant la grossesse, mais la progestérone augmente l’activité des enzymes microsomales hépatiques, lesquelles accélèrent l’inactivation de Table 1: Catégories des médicaments à risque
Tableau 2 : Effets tératogènes des rétinoïdes
pendant la grossesse, tels que désignés par la FDA
synthétiques
Craniofacial
Preuve positive de risque pour le fœtus humain • Absence ou hypoplasie sévère des oreilles Le risque ne peut être exclus. Les études menées sur des animaux démontrent ou ne démontrent pas le risque.
Aucun risque pour le fœtus humain, malgré un risque possible pour les animaux. Ou : aucun risque démontré lors d’études sur les animaux, mais les essais sur les humains sont insuffisants.
Les études contrôlées démontrent qu’il n’existe aucun risquepour le fœtus.
Système nerveux central
Pas de cote : Aucune catégorie associée à la grossesse n’a été
• Hydrocéphalie fonctionnelle• Hypoplasie cérébelleuse• Méningo-myélocèle nombreux médicaments7. Le débit cardiaque et le taux de filtration glomérulaire augmentent de 30 % à 50 % pendant la grossesse. En l’absence de toxémie et de rétention d’eau,les médicaments qui sont éliminés par voie rénale seront Système cardiovasculaire
éliminés plus rapidement et auront une demi-vie plus • Transposition artérielle• Communication interauriculaire ou interventriculaire Développement fœtal
L’étape de l’implantation du développement fœtal Squelette
s’étend du 1er jour au 17e jour suivant la conception. À cette étape, toutes les cellules sont pluripotentes, et l’administra- tion de médicaments toxiques à la mère se traduira par un avortement plutôt que par des malformations fœtales. Le stade embryonnaire s’étend de la deuxième à la huitièmesemaine de la grossesse. L’organogenèse se produit pendantcette période critique, période pendant laquelle les médica- autre solution sûre. La trétinoïne (catégorie C) a été consi- ments tératogènes risquent le plus d’exercer leur effet dérée comme une thérapie de rechange lors de la grossesse10.
néfaste. Le stade fœtal couvre la période allant de la Le tazarotène (catégorie X) ne devrait pas être administré huitième semaine de grossesse jusqu’à l’accouchement. Les aux patientes enceintes, bien que six femmes exposées à ce effets indésirables des médicaments administrés au cours de médicament pendant leur grossesse ont mis au monde des cette période comprennent le développement somatique et psychomoteur retardé et la différentiation anormale des Psoriasis
organes génitaux. Pendant la période périnatale, les médica-ments peuvent causer une variété d’effets secondaires asso- Les corticostéroïdes topiques (catégorie C) peuvent ciés à leur activité pharmacologique, tels que sédation, généralement être utilisés de manière relativement sûre détresse respiratoire, hypotonie, ictère, saignement, etc.
pendant la grossesse, dans la mesure où seulement près de3 % du médicament en préparation topique sont absorbés Revue des agents dermatologiques et de leurs effets
après une période de contact de huit heures sur une peau pendant la grossesse
normale11. Dans la même veine, le calcipotriène (catégorie Acné
C) constitue lui aussi un traitement sûr du psoriasis localisé L’isotrétinoine est classée dans la catégorie X et est bien pendant la grossesse, puisque près de 6 % du médicament connue pour ses effets tératogènes pendant la grossesse sont absorbés de manière générale lorsque l’onguent est (Tableau 2). Bien que la tétracycline (catégorie D) ne sem- appliqué sur les plaques psoriasiques11.
ble pas tératogène si administrée pendant le premier L’impression générale concernant l’anthraline et le trimestre, il existe un risque d’atrophie graisseuse du foie goudron est que ces agents devraient être évités pendant chez la mère et de coloration de la première dentition chez la grossesse9. Dans la mesure où la PUVA thérapie est l’enfant lorsqu’elle est administrée plus tard pendant la mutagène et induit un échange de chromatides sœurs, elle grossesse. L’érythromycine (catégorie B) est l’agent de choix est considérée comme potentiellement tératogène pour les lorsqu’un antibiotique systémique doit être utilisé pour êtres humains12. Lorsque ce mode de traitement s’avère nécessaire, la PUVA thérapie topique devrait être choisie.
Le traitement topique est le meilleur mode de thérapie Chez les patientes présentant une maladie localisée des pour les femmes enceintes faisant de l’acné. Lors d’une paumes et de la plante des pieds, la PUVA thérapie topique récente étude, l’érythromycine topique (catégorie B), la ne donne pas lieu à des taux sanguins décelables de 8- clindamycine (catégorie B) et le peroxyde de dibenzoyle méthoxypsoralène13. Pendant la grossesse, la photothérapie (catégorie C) ont été recommandés comme des traitements par rayonnement ultraviolet B constitue le traitement le de choix10. Le métronidazole topique (catégorie B) est une Les corticostéroïdes généraux en doses élevées ont l’on considère plus sûres pendant la grossesse que l’imi- causé des fentes palatines chez les modèles animaux expéri- quimod (catégorie B) et la podophylline (catégorie C) pour mentaux et une insuffisance pondérale à la naissance chez le traitement des condylomes acuminés9,21. Cinq cent les humains14. La 11-hydroxygénase placentaire métabolise cinquante-deux femmes exposées à l’acyclovir (catégorie C) les agents à action brève que sont la prednisone, la pred- pendant le premier trimestre de leur grossesse n’ont présen- nisolone et la méthylprednisolone, et le fœtus n’est exposé té aucun taux accru d’anomalie congénitale22. Les données qu’à près de 10 % de la dose maternelle. Il n’existe aucune publiées sont rares en ce qui concerne les tout nouveaux preuve laissant supposer que la prednisone ni la méthyl- antiviraux, tels que le famciclovir (catégorie B) et le valacy- prednisolone soient tératogènes pour l’être humain15,16.
L’acitrétine (catégorie X) et le méthotrexate (catégorie X)sont absolument contre-indiqués pendant la grossesse5.
Infections parasitaires
La perméthrine (catégorie B) et le soufre précipité sont Prurit et conditions prurigineuses
considérés comme sûrs pendant la grossesse. L’ivermectine Les antihistaminiques H1 de la première génération sont (catégorie C) à fortes doses est tératogène chez les animaux considérés comme relativement sûrs pendant la grossesse. La et devrait être évitée pendant la grossesse en attendant les prométhazine et l’hydroxyzine appartiennent à la catégorie résultats d’autres études23. Une étude récente donne à C, tandis que la chlorphéniramine, la diphénhydramine et la penser que le mébendazole ne présente pas de risque cyproheptadine sont de la catégorie B. L’hydroxyzine ne tératogène majeur pour les être humains lorsque utilisé con- semble pas associée aux anomalies congénitales3,17. Parmi formément aux doses recommandées pour l’infestation aux les antihistaminiques H1 de la deuxième génération, la oxyures (Enterobius vermicularis)24. Le thiabendazole (caté- cétirizine et la loratadine sont les deux seuls agents non gorie C) n’a pas été associé à des effets indésirables lors de sédatifs classés par la FDA dans la catégorie B, tandis que la la grossesse, mais sa sécurité n’est pas clairement établie.
fexofénadine appartient à la catégorie C5. La cimétidine Le tout nouveau albendazole a présenté une certaine (catégorie C), un inhibiteur H2, a des effets antiandrogènes tératogénicité chez les animaux, et son usage est contre- lorsque administrée à fortes doses et elle présente un risque potentiel de féminisation d’un fœtus mâle si administrée àune patiente enceinte. La doxépine (non cotée) devrait être Analgésiques
évitée, en particulier peu de temps avant l’accouchement, L’acétaminophène (catégorie B) en doses thérapeu- car elle peut causer une occlusion intestinale, une dysryth- tiques peut être utilisée sans risque à court terme pendant mie cardiaque, de l’irritabilité et une détresse respiratoire tous les stades de la grossesse. Des agents anti-inflamma- toires non stéroïdiens, tels que l’ibuprofène, le kéto-profène, le naproxène et l’indométhacine, sont considérés Infections bactériennes
comme appartenant à la catégorie B désignée par la FDA.
La pénicilline, la céphalosporine, l’érythromycine et Cependant, lorsqu’ils sont utilisés pendant le troisième l’azithromycine ont toutes été classées par la FDA dans la trimestre ou peu avant l’accouchement, ils sont classés catégorie B et sont considérées comme sûres pendant la dans la catégorie D à cause de leur association rapportée grossesse. Les sulfamides appartiennent à la catégorie B pen- avec l’oligoamnios, le travail prolongé et la fermeture pré- dant la majeure partie de la grossesse, mais ils sont consi- maturée du canal artériel5. Ces effets sont secondaires à dérés comme appartenant à la catégorie D lorsqu’ils sont l’inhibition de la synthèse de la prostaglandine. Une utilisés peu de temps avant terme à cause du risque d’hy- récente méta-analyse n’a démontré aucune preuve d’une perbilirubinémie et d’ictère nucléaire du nouveau-né. Les augmentation générale des malformations congénitales carbostyryles (quinolones) (catégorie C) devraient être dues à l’aspirine, à l’exception d’un risque accru potentiel évités pendant la grossesse, car ils ont des effets néfastes sur de laparoschisis lorsque l’exposition se produit pendant le Infections fongiques
Anesthésie locale
Les antifongiques topiques sont relativement sûrs pen- Il n’y a pas de contre-indication à l’utilisation de lido- dant la grossesse. Le kétoconazole (catégorie C) peut causer caïne (catégorie B) avec ou sans épinéphrine (catégorie B) une ambiguïté sexuelle lors du développement du fœtus pendant la grossesse pour effectuer des biopsies et excisions mâle en inhibant la synthèse des androgènes5. L’itraconazole (catégorie C) semble être sûr pendant la grossesse, selon unerécente étude prospective19. L’allylamine terbinafine (caté- Situations cliniques
gorie B) est sans doute encore plus sûre. L’amphotéricine B Cas no 1 : Une femme âgée de 42 ans présentant une
(catégorie B) demeure le médicament de choix pour les dermatite herpétiforme est traitée et bien contrôlée au infections fongiques envahissantes généralisées, qu’elles moyen de dapsone (Avlosulfon), à raison de 100 mg par voie soient virtuellement mortelles ou moins graves20.
orale, par jour. Elle n’a pas d’enfant et aimerait êtreenceinte. Que lui conseillez-vous ? Infections virales
Cas no 2 : Une femme âgée de 37 ans, souffrant du
L’acide trichloroacétique et les modalités physiques syndrome de Behcet et traitée à la colchicine, se présente à telles que la cryothérapie, l’électrodessiccation et la vapori- la clinique avec un test de grossesse positif. En vous basant sation au laser sont des solutions de rechange efficaces que sur la date de sa dernière période menstruelle, vous estimez l’âge fœtal à sept semaines. Lui recommanderez-vous Cas no 3 : La chloroquine et l’hydroxychloroquine
(non cotées) s’accumulent toutes deux dans l’œil du Cas no 3 : Une femme âgée de 25 ans présente un
fœtus et demeurent dans le tissu oculaire pendant au lupus discoïde érythémateux du cuir chevelu bien con- moins cinq mois. La demi-vie terminale de l’hydroxy- trôlé au moyen d’hydroxychloroquine administrée par chloroqine est de un à deux mois18. Des cas de voie orale. Elle arrive en pleurs à votre cabinet en dégénérescence rétinienne fœtale et de dysfonction disant : « Docteur, je suis enceinte de 14 semaines et j’ai cochléo-vestibulaire grave ont été rapportés, mais cessé de prendre le médicament depuis trois semaines.
d’autres auteurs n’ont trouvé aucun risque supérieur Je veux garder mon enfant mais je ne veux pas perdre de malformation. Certains soutiennent que le risque mes cheveux. Que devrais-je faire, maintenant ? » d’exacerbation de collagénose avec manifestations vas- Cas no 4 : Une primigeste de 32 ans, dans sa 26e
culaires expose également le fœtus et que le maintien semaine de grossesse, se présente aux urgences avec de d’agents antipaludiques pendant la grossesse devrait la fièvre et une éruption pustuleuse généralisée apparue être sérieusement considéré27. Cette voie semble être subitement, correspondant à un psoriasis pustuleux ou à justifiée dans les cas de lupus érythémateux disséminé un impétigo herpétiforme. Comment la traiteriez-vous ? mais, chez les femmes enceintes ne présentant que des Cas no 5 : Une femme âgée de 30 ans, connue pour
lésions cutanées, les risques l’emportent probablement faire un érythème polymorphe récurrent modérément sur les avantages. D’autres modalités thérapeutiques, grave et suivant une thérapie suppressive à l’acyclovir, telles que l’usage de corticostéroïdes topiques puis- prévoit être enceinte dans un avenir proche. Elle veut sants ou intralésionnels, devraient être considérées savoir si l’acyclovir peut avoir un effet indésirable poten- tiel sur le fœtus. Quelles options se présentent à elle ? Cas no 4 : Le psoriasis pustuleux généralisé fulmi-
Cas no 6 : Une femme vietnamienne de 29 ans,
nant pendant la grossesse est idéalement traité par la nouvellement immigrée et enceinte de onze semaines, prednisolone, le médicament présentant le moins de se présente à la clinique de dermatologie avec, sur le danger pour le fœtus28. Lors d’un suivi pendant quatre dos de la main droite, une lésion cutanée qui s’est à cinq ans d’enfants dont les mères avaient été traitées lentement étendue depuis quelques mois. Une biopsie à la cyclosporine-A (catégorie C) pendant leur gros- cutanée confirme le diagnostic de tuberculosis verrucosa sesse, aucune malformation structurale ni déficience cutis. Comment cette patiente devrait-elle être traitée ? d’apprentissage significative n’ont été remarquées29.
Cas no 7 : Une femme de 27 ans dans sa 18e
Plusieurs études n’ont rapporté aucun problème chez semaine de grossesse se présente avec une candidose les nourrissons dont la mère ou le père avait été traité vaginale et un intertrigo ne répondant pas bien aux au 8-méthoxypsoralène par voie orale (catégorie C) et antifongiques topiques. Pouvez-vous la traiter en toute aux rayons ultraviolets A pendant la période précédant sécurité au moyen d’un agent à action systémique ? la conception ou au tout début de la grossesse. Ces Cas no 8 : Une femme de 38 ans, en bonne santé,
études, cependant, étaient de moindre envergure. Il a se présente à la clinique avec son mari de 47 ans traité été suggéré que les femmes devenant enceintes pen- au méthotrexate pour un psoriasis et une polyarthrite dant ou après une PUVA thérapie devraient se voir psoriasique. Ils prévoient avoir un bébé et vous deman- recommander un caryotypage pré-natal afin d’exclure dent si le méthotrexate aura des effets indésirables sur la possibilité d’anomalies chromosomiques18.
leur futur enfant et, si oui, quelles options se présen- Cas no 5 : L’acyclovir (catégorie C) n’est pas
tératogène chez les animaux, mais, administré à la Cas no 9 : Une femme âgée de 20 ans, présentant
mère en doses toxiques, il cause la mort intra-utérine, une dermatite atopique modérément grave et bien un retard de croissance et des malformations chez les contrôlée au moyen de tacrolimus topique, veut être rats. Son utilisation pendant les grossesses humaines enceinte. Elle vous demande si elle peut poursuivre n’a été associée à aucun effet indésirable pour le fœtus.
sans risque la médication pendant la grossesse.
Briggs souligne que les données disponibles sont insuf-fisantes pour établir la sécurité de ce médicament et Réponses aux situations cliniques
que son usage pour l’herpès simplex récurrent ne con- Cas no 1 : Briggs déclare que l’utilisation de dap-
stitue pas une indication convaincante18. Pendant la sone (catégorie C) pendant la grossesse ne présente grossesse, l’acyclovir devrait être restreint aux infec- aucun risque majeur pour le fœtus. De nombreuses tions graves. Dans les cas d’érythème polymorphe femmes ont conçu des enfants normaux tout en étant récurrent, généralisé et incapacitant, l’utilisation de traitées au dapsone pour la lèpre. L’arrêt du traitement l’acyclovir est sans doute justifié.
pendant le dernier mois de la grossesse peut minimiser Cas no 6 : L’isoniazide, la rifampicine, l’éthambutol
le risque théorique d’ictère nucléaire néonatal18.
et la pyrazinamide ont reçu une excellente cote de Cas no 2 : Les enfants de 116 femmes traitées à
sécurité quant à la grossesse et ne sont associés à la colchicine (catégorie D) pour la fièvre méditer- aucune malformation fœtale humaine. La strepto- ranéenne familiale ont été suivis. Sur 225 grossesses mycine ne devrait pas être utilisée, dans la mesure où menées à terme, aucune fréquence accrue d’anomalies un nouveau-né sur six sera affecté de perte auditive et fœtales n’a pu être décelée. Le traitement à la colchi- de problèmes vestibulaires. L’épreuve à la tuberculine cine pendant la grossesse ne nuit apparemment pas à la est sûre, alors que le BCG devrait être évité pendant la grossesse. Parmi les agents de seconde intention utilisés Tableau 3 : Sommaire des catégories désignées par la FDA de certains médicaments topiques
et systémiques relativement à la grossesse et à l’allaitement
Antibiotiques
Antiparasitaires
Antihistaminiques
Analgésiques
Anesthésiques locaux
Antifongiques
Antinéoplasiques/
Immunosuppresseurs
Antiviraux
Conclusion
pour le traitement de la tuberculose chimio-résistante,la ciprofloxacine (catégorie C) affiche le meilleur profil Bien qu’il soit plus prudent d’éviter tout médica- de sécurité, malgré ses effets potentiels sur la crois- ment pendant la grossesse, il arrive fréquemment qu’un traitement ne puisse être retardé. La respon- Cas no 7 : Le fluconazole (catégorie C) à fortes
sabilité incombe au médecin de connaître le risque doses a été associé à des malformations chez les êtres potentiel que présentent les médicaments qu’il prescrit humains18. L’exposition pendant le premier trimestre régulièrement (Tableau 3). La patiente enceinte doit à de faibles doses de fluconazole ne semble pas enfin décider si elle veut exposer son fœtus à un augmenter la prévalence d’avortements spontanés, médicament à action systémique. Une décision éclairée d’anomalies congénitales ni d’insuffisance de poids à la quant à traiter ou non une femme pendant sa grossesse devrait être basée sur les risques potentiels que Cas no 8 : Tant les hommes que les femmes
présente le médicament comparativement au degré devraient éviter la prise de méthotrexate si une auquel la condition affecte la santé et le bien-être de grossesse est planifiée : au moins trois mois avant pour les hommes et une période menstruelle pour lesfemmes32.
Références
Cas no 9 : Lors d’une récente étude et après une
1. Cunningham FG, Grant NF, Leveno KJ, éditeur. Williams Obstet- application topique, le tacrolimus (catégorie C) était rics, 21e édition. New York : McGraw-Hill;2001.
indécelable dans 80 % des échantillons de sang 2. Wilson JG. Current status of teratology. Dans :Wilson JG, Fraser FC, éditeurs. Handbook of teratology. New York: Plenum;1977:47.
prélevés. Dans les autres 20 %, les taux mesurables de 3. Briggs GG, Freeman RK, Yaffe SJ, eds. Drugs in Pregnancy and Lac- tacrolimus étaient transitoires et non associés à des tation: A Reference Guide to Fetal and Neonatal Risk, 5e édition.
effet indésirables33. Le médicament semble raison- Baltimore:Williams and Wilkins; 1998:577-578, 627-628.
nablement sûr pour un usage topique pendant la 4. Black RA, Hill A. Over-the-Counter medications in pregnancy. Am Fam Physician 2003;67(12):2517-2524.
grossesse, sauf pour une application généralisée sur des 5. Hale EK, Keltz Pomeranz M. Dermatological agents during preg- régions où l’intégrité de la barrière cutanée est nancy and lactation. An update and clinical review. Int J Dermatol compromise de manière significative (syndrome de 6. Juchau MR Faustman-Watts E. Pharmacokinetic considerations in the 32. Morris LF, Harrod MJ, Menter MA, Silverman AK. Methotrexate and maternal-placental-fetal unit. Clin Obstet Gynecol 1983;26:379-389.
reproduction in men: case report and recommendations. J Am Acad 7. Livezey GT, Rayburn WF. Principles of perinatal pharmacology. Dans: Rayburn WF, Zuspan FP, eds. Drug Therapy in Obstetrics and Gynecology.
33. Soter NA, Fleisher AB, Webster GF, et al. Tacrolimus ointment for the 3e édition. St.Louis: Mosby-Year Book;992:3-11.
treatment of atopic dermatitis in adult patients: Part II, Safety.
8. Cupit GC,.Rotmensch HH. Principles of drug therapy. In: Gleicher N, J Am Acad Dermatol 2001;44:539-546.
ed. Principles of Medical Therapy in Pregnancy. 2e édition. Norwalk, CT: 34. Allen A, Siegfried E, Silverman R, et al. Significant absorption of topical Tacrolimus in three patients with Netherton Syndrome. Arch Dermatol 9. Sasseville D. Dermatological therapy during pregnancy and lactation. In: Harahap M, C.Wallach RC, eds. Skin Changes and Diseases in Pregnancy.
NewYork: Marcel Dekker;1996: 249-319.
10. Koren G, Pastuszak A, Itu S. Drugs in pregnancy. N Engl J Med 1998;338: Réunions scientifiques à venir
11. Tausher AE, Fleischer AB Jr., Phelps KC, Feldman SR. Psoriasis and preg- nancy. J Cutan Med Surg 2002;6:561-570.
28e séminaire de dermatologie d’Hawaii
12. Stern R S, Lange R. Outcome of pregnancies among women and partners Hilton Waikoloa Village, Waikoloa, Hawaii of men with a history of exposure to PUVA for the treatment of psoria-sis. Arch Dermatol 1991;127:347-350.
RENSEIGNEMENTS : Skin Disease Education Foundation 13. Pham C T, Kuo J Y. Plasma levels of 8-Methoxypsoralen after topical paint PUVA. J Am Acad Dermatol 1993;28:460-466.
14. Pirson Y, Van Lierda M, Ghysen J, et al. Retardation of fetal growth in patients receiving immunosuppressive therapy (letter). N Engl J Med 15. Janssen NM, Genta MS. The effect of immunosuppressive and anti- Symposium antillais sur la dermatologie
inflammatory medications on fertility, pregnancy, and lactation. Arch Hyatt Cerromar Resort, Dorado Beach, Puerto Rico RENSEIGNEMENTS : Dr. Joseph Fowler Jr., MD 16. Czeizel AE, Rockenbauer M. Population based case-control study of teratogenic potential of corticosteroids. Teratology 1997;156 (5):335-340.
17. Mazzotta P, Loebstein R, Koren G. Treating allergic rhinitis in pregnancy, safety considerations. Drug Saf 1999;20:361-375.
18. Reed BR. Dermatologic drugs during pregnancy and lactation. Dans: Wolverton SE, édition. Comprehensive Dermatologic Drug Therapy.
American Contact Dermatitis Society
Philadelphia: W.B Saunders;2001;817-847.
15e réunion annuelle
19. Bar-Oz B, Moretti ME, Bishai R, et al. Pregnancy outcome after in utero exposure to Itraconazole: A prospective cohort study. Am J Obstet 20. Sobel J D. Use of antifungal drugs in pregnancy: a focus on safety. Drug 21. Drugs for sexually transmitted infections. Med Lett Drugs Ther 1999; 22. American Academy of Pediatrics Committee on Drugs. The transfer of drugs and other chemicals into human milk. Pediatrics 1994;93: 137-150.
23. Pacque M, Munor B, Poetschke G, et al. Pregnancy outcomes after inad- vertent ivermectin treatment during community based distribution.
62e réunion annuelle de la American Academy
Lancet 1990;336(8729):1486-1489.
of Dermatology
24. Diav-Citrin O. Pregnancy outcome after gestational exposure to meben- dazole: a prospective controlled cohort study. Am J Obstet Gynecol 25. Kozer E. Aspirin consumption during the first trimester of pregnancy and congenital anomalies, a meta-analysis. Am J Obstet Gynecol 2002;184(6):1623-1630.
26. Rabinovitch O, Zemer D, Kukia E, Sohar E, Mashiach S. Colchicine treat- ment in conception and pregnancy: two hundred thirty one pregnanciesin patients with Familial Mediterranean Fever. Am J Reprod Immunol1992;28(3-4):245-246.
27. Borden MB, Parke AL. Antimalarial drugs in systemic lupus erythemato- sus: use in pregnancy. Drug Saf 2001;24(14):1055-63.
28. Camp RDR. Psoriasis. In: Champion RH, ed. Rook/Wilkinson/ Ebling Text- book of Dermatology. Oxford: Blackwell Science Ltd;1998:1642.
Les avis de changement d’adresse et les demandes d’abonne- 29. Armenti VT, Radomski JS, Moritz MJ, et al. Report from the National ment pour Dermatologie – Conférences Scientifiques doivent être Transplantation Pregnancy Registry (NTPR):outcomes of pregnancy after envoyés par la poste à l’adresse C.P. 310, Succursale H, Montréal transplantation. Clin Transpl 2002;121-130.
(Québec) H3G 2K8 ou par fax au (514) 932-5114 ou par cour- 30. Bothamley G. Drug treatment for tuberculosis during pregnancy: safety rier électronique à l’adresse info@snellmedical.com. Veuillez considerations. Drug Saf 2001;24(7):553-565.
vous référer au bulletin Dermatologie – Conférences Scientifiques 31. Mastroiacovo P, Mazzone T, Botto LD, et al. Prospective assessment of dans votre correspondence. Les envois non distribuables doivent pregnancy outcome after first-trimester exposure to fluconazole. Am J être envoyés à l’adresse ci-dessus.
Obstet Gynecol 1996;175:1645-1650.
L’élaboration de cette publication a bénéficié d’une subvention à l’éducation de Novartis Pharmaceuticals Canada Inc.
2003 Division de dermatologie, Centre universitaire de santé McGill, Montréal, seule responsable du contenu de cette publication. Les opinions exprimées dans cette publication
ne reflètent pas nécessairement celles de l’éditeur ou du commanditaire, mais sont celles de l’établissement qui en est l’auteur et qui se fonde sur la documentation scientifique
existante. Édition : SNELL Communication Médicale Inc. avec la collaboration de la Division de dermatologie, Centre universitaire de santé McGill. MCDermatologie – Conférences
scientifiques
est une marque de commerce de SNELL Communication Médicale Inc. Tous droits réservés. Tout recours à un traitement thérapeutique décrit ou mentionné dans
Dermatologie – Conférences scientifiques doit être conforme aux renseignements d’ordonnance reconnus au Canada. SNELL Communication Médicale Inc. se consacre à l’avancement
de la formation médicale continue de niveau supérieur.

Source: http://www.dermatologieconferences.ca/crus/dermfr_1103.pdf

C:\pm4\tech\1500.pdf

Technical Bulletin The information in this article is notintended as medical advise, but only as aguide in working with your health care Dr. Larry J. Milam H.M.D.,PH.D Arthritis, Osteoarthritis, Rheumatoid Arthritis, Bones, Joints and Cartilage Disorders According to the Over time these continuing "flare-ups" can How successful have Arthritis Foundation: trad

72x36 poster template

Evaluation of systemic concentrations of budesonide in patients treated for gastrointestinal graft-versus-host disease and the potential interaction with fluconazole or voriconazole Lindsay Stansfield, PharmD1; Thomas E. Hughes, PharmD1; Scott Penzak, PharmD1; Juan Gea-Banacloche, MD2; Richard Childs, MD3 The National Institutes of Health Clinical Center,1 The National Cancer Institute,

Copyright © 2010-2014 Medical Articles