Bardzo tanie apteki z dostawą w całej Polsce kupic viagra i ogromny wybór pigułek.

Io-one.fr

TP de Physiologie Animale :Hémolyse
Introduction
Les cellules des êtres vivants sont le siège d’échange incessant d’eau ou de substancesdissoutes, ces échanges se font grâce à la perméabilité membranaire.
Ces échanges se font du milieu le moins concentré vers le plus concentré grâce à une force detraction appelée osmose ou pression osmotique.
Le but du TP d’hémolyse est étudier le comportement d’hématie de rat en présence de solutiond’osmolarité différentes ou des solutions de même osmolarité mais de composants chimiquesdifférents.
L’intérêt de ce TP est de comprendre les différents phénomènes observés lors des expériences etpréciser certaines notions telles que l’isoosmolarité, isotonicité d’une solution et de résistanceglobulaire.
Matériels et méthodes.
On veut étudier le comportement des hématies de rat en présence de solution d’osmolaritédifférentes ou des solutions de même osmolarité mais de composants chimiques différents, lessoluté utilisés sont initialement présent dans le sang. En influençant les facteurs (solutésconcentration et composition chimiques) nous avons étudié les phénomènes osmotiques qu’ilspeuvent engendrer.
Préparation des solutionsSolutions utilisés proviennent du stock (NaCl à 12 ‰, Glucose à5.5%, Urée, Glycérol et SérumPhysiologique).
On prépare alors des solutions de NaCl à différentes concentrations avec une solution mère de12‰.
Solution de NaCl à 9 ‰ = 6 ml de solution à 12 ‰+ 2 ml d’eau distilléeSolution de NaCl à 6 ‰ = 4 ml de solution à 12 ‰+ 4 ml d’eau distilléeSolution de NaCl à 3 ‰ = 2 ml de solution à 12 ‰ + 6 ml d’eau distillée Nous allons étudier les phénomènes osmotiques liés à ces solutions. Ces manipulations vontpermettre d’étudier les phénomènes qui touchent les hématies.
Nous obtenons 11 tubes à hémolyse correspondant à chaque solution que nous voulons étudier Schémas de préparation de la manipulation : Principe des observations
Est basé sur la différence d’aspect avec le tube 1 correspondant au tube témoin.
Si la suspension dans le tube à hémolyse est de couleur rouge translucide on dit que le sang estlaqué et qu’il y a eu hémolyse.
Si la suspension dans le tube à hémolyse est trouble il n’y a pas eu d’hémolyse.
Est basé sur l’observation cellulaire (taille, forme et proportion)Cellule gonflée ou éclatée : hémolyseCellule crénelée ou flétrie : plasmolyseCellule ronde biconcave : hématie normale.
Est basé sur le taux d’hémolyse, c’est à dire si le phénomène d’hémolyse est :Totale, la suspension dans le tube à hémolyse est de couleur rouge due à la présence desmolécules d’hémoglobines libérées par les hématies qui ont été détruite avec un culot blanc(correspond aux membranes des hématies).
Partielle :le surnageant présent dans le tube à hémolyse est de couleur orangéAvec un culot rouge(hématies non détruites).
Absent : surnageant est incolore avec la présence d’un culot rouge(correspond aux hématies nondétruites).
Ces différentes observations macroscopiques et microscopiques permettent d’affiner lesrésultats obtenus par le calcul et d’expliquer les phénomènes qui ont touché les hématies.
RESULTATS.
Les résultats des observations macro et microscopiques se trouve dans le tableau récapitulatif.
Calculs des concentrations osmolaires ou osmolarités des solutions du tube 2,3,4,5,6.
Exemple de calcul :
Solution de NaCl
Tube n°2 :
Solution de NaCl à 3‰ correspond à 3 g pour 1000 ml d’eau d’ou CNaCl = 3 g/l
Concentration massique en NaCl CNaCl = 3 g/l
Dou la concentration molaire[NaCl]= CNaCl / MNaCl = 3/58.5 = 0.051 mol/l ou 51 mmol/l
NaCl se dissocie en 2 il suffit donc de multiplier la concentration molaire par 2 pour obtenir
l’osmolarité de la solution de NaCl à 3‰.
La concentration osmolaire = nombre de particules dissociées * la concentration molaire initiale
,pour le NaCl nombre de particule dissocié est 2
Tube n°6 :
Glucose à 5.5% correspond à 55g/l
Concentration massique du glucose à 5.5 % : CGlucose= 55g/l
D’ ou la concentration molaire [Glucose ]= CGlucose/ MGlucose = 55/180 = 0.305mo/l
le Glucose ne se dissocie pas dans l’eau alors la concentration du glucose est égale à
l’osmolarité de la solution de glucose à 5.5% c’est à dire 0.305osmol/l ou 305 mosmol/l.
Tube n° 7 et 8 :
Solution d’Urée et de Glycérol.
Concentration osmolaire est la même pour la solution de Glycérol , d’Urée et de NaCl à 9‰.
Concentration osmolaire de la solution de NaCl à 9‰ =CnaCl à 9‰/MNaCl*2=9*2/58.5=0.308
osmol/L
Concentration osmolaire de NaCl à 9‰=Concentration osmolaire de l’urée
L’Urée ne se dissocie pas dans l’eau donc la concentration osmolaire = la concentration molaire
de l’urée
[Urée]=Curée/Murée alors Curée=[Urée]*Murée=0.308*62.02=18.5 g/l
Même méthode pour le calcul de la concentration massique du glycérol .
Masse molaire Concentration molaire Osmolarité soluté dans la massique des des solutés en des solutions en des solutionssolution Connaissant la loi de Van’t Hoff :Π= RTC
R=constante des gaz parfaitsT= température absolue en KelvinC= concentration osmolaire de la solution en Osmol/lNous calculons la pression osmotique du plasma à 37°C la concentration osmolaire du plasma estla même que la concentration osmolaire de la solution de NaCl à 9‰.
Principes osmotiques :
Si C1 > C2 : le milieu extérieur (C2) est hypoosmotique par rapport au milieu intérieur (C1)Si C1 < C2 : le milieu extérieur est hyperosmotique par rapport au milieu intérieurSi C1 = C2 : le milieu extérieur est isoosmotique par rapport au milieu intérieurTonic S’il y a entrée d’eau (2) dans l’hématie (C1) la solution est dite hypotonique pour les hématiesS’il y a sortie d’eau (1) dans l’hématie la solution est dite hypertonique pour les hématiesS’il y a équilibre (entres les échanges d’eau)la solution est dite isotonique pour les hématies Tableau récapitulatif des résultats :
Analyses et Interprétations des résultats
Nous savons que l’osmolarité du plasma est équivalent à celui du milieu intérieur des hématiesest à celui d’une solution de NaCl à 9 ‰ .
Concentration osmolaire de la solution de NaCl de 9‰ est de 308 mosmol/l.
Donc l’osmolarité de l’hématie du rat est de 308 mosmol/l.
Tube n°1 :
La solution dans le tube correspond au milieu extérieur reconstitué artificiellement deshématies du rat, les aspects macroscopiques (1 suspension trouble et 2 surnageant claire avecculot rouge) et microscopiques ( hématies normales) permettent de dire qu’il n’y a pas eu d’hémolyse.
La tonicité du sérum physiologique est isotonique c’est à dire l’échange d’eau est la même entrela solution (milieu extérieur) et les hématies (milieu intérieur).
Conclusion :ni Hémolyse , ni Plasmolyse Tube n°2 : C1>C2
La solution présente dans le tube 2 est une solution de NaCl à 3‰ , les observations et lacomparaison avec le tube témoin, montrent que les hématies ont été hémolysé, aspectmacroscopique1 le sang est laqué, les cellules sont éclatées.
Il y a donc eu un échange d’eau de part et d’autres de la membrane des hématies.
L’osmolarité de la solution de NaCl à 3 ‰ (C2) < l’osmolarité présente dans la cellule (C1),alors la concentration en sel du milieu extérieur est hypoosmotique par rapport à concentrationde sel présent dans les hématies.
Schéma des mouvements d’eau : Solution NaCl à 3 ‰ Hématie Les flèches représentent les mouvements d’eau proportionnellement à leurs tailles. L’entrée massive d’eau dans le soluté dans le soluté entraîne le phénomène d’hémolyse etl’éclatement de la cellule entraîne la libération des molécules d’hémoglobine dans le milieuextérieur expliquant ainsi l’aspect macroscopique 1(sang laqué),la présence de cellules éclatéespour l’observation au microscope et l’hémolyse totale pour l’aspect macroscopique 2.
Conclusion :Hémolyse totale Tube n° 3 : C1>C2
L’osmolarité de la solution est égale à l’osmolarité dans la cellule , le milieu extérieur esthypoosmotique par rapport au milieu intérieur de l’hématie. Il devrait y avoir le phénomène d’hémolyse, or ce n’est pas le cas , les aspects macroscopiqueset microscopique montre le contraire, mais la forme des cellules et la comparaison avec le tuben°1 montre qu’il y a eu hémolyse mais que celle ci est partielle. La membrane de cellule estcapable de résister à cette pression osmotique exercée par la solution de NaCl à 6 ‰ .
Le milieu extérieur est donc hypotonique entraînant une légère entrée d’eau l’aspect rond deshématies. Schéma des mouvements d’eau : Sloution de NaCl à 6 ‰ Hématie Conclusion :Absence d’Hémolyse
Tube n°4 : C1= C2
L’osmolarité de la solution est égale à l’osmolarité dans les hématies, le milieu estisoosmotique par rapport au milieu intérieur des hématies. Le milieu extérieur est doncisotonique, les échanges d’eau sont le même de part et d’autres de la membrane donc lephénomène d’hémolyse est absentes, ces résultats sont confirmés par les observationsmicroscopiques et macroscopiques, les hématies sont normales, le sang est laqué et le tauxd’hémolyse est absent.
Le tube n°4 peut correspondre au tube 1 c’est à dire au milieu habituel de l’hématie.
Schéma des mouvements d’eau : Solution deNaCl à 9 ‰ Hématie Conclusion: Ni hémolyse , ni Plasmolyse Tube n°5 : C2 > C1
L’osmolarité de la solution est supérieure à l’osmolarité dans les hématies, le milieu extérieurest donc hyperosmotique par rapport au milieu intérieur des hématies. Le milieu extérieur estdonc hypertonique entrainant la sortie de l’eau des hématies et donc le phénomène deplasmolyse.
Le résultat est confirmé par l’observation microscopique, les cellules sont flétries cellules àbords crénelés, cela montre que les cellules ont perdu de l’eau.
Les observations macroscopiques confirment qu’il n’y a pas eu d’hémolyse, la suspension esttrouble pour l’aspect macroscopique 1 et l’aspect macroscopique 2 surnageant claire et culotrouge prouve qu’ il y a absence d’ hémolyse. Cette concentration en NaCl 12‰ entraîne uneplasmolyse , la menbrane des hématies sont alors capables de résister à la pression osmotiqueexercé par la solution de NaCl à 12‰.
Schéma des mouvements d’eau : Solution de NaCl à 12‰ Hématie Tube n°6 : C1=C2
L’osmolarité de solution de glucose est la même que celle des cellules. Donc la solution deglucose est isoosmotique par rapport au milieu intérieur des hématies. Et donc que la solutionde glucose à 5.5% est isotonique, alors l’échange d’eau est le même de part et d’autres de lamembrane .La solution de glucose n’entraîne donc aucun phénomène ni d’hémolyse ni deplasmolyse cette absence de phénomène est confirmée par les aspects macroscopiques( sangtrouble et présence d’un surnageant claire et d’un culot rouge après centrifugation ) etmicroscopique les hématies sont normales.
Conclusion :Ni Hémolyse , Ni Plasmolyse Tube n°7 :
L’Osmolarité de la solution d’urée est identique au milieu intérieur de la cellule, et le milieu estisoosmotique par rapport au milieu intérieur des cellules. La solution devrait être isotonique orce n’est pas le cas d’après les observations macroscopiques (sang laqué, et la suspension aprèscentrifugation est de couleur rouge avec un culot blanc) et microscopiques ( cellules éclatées)prouvent qu’il y a eu hémolyse. L’urée traversant la membrane elle n’influe donc pas sur lapression osmotique extérieur. La concentration en Urée va alors s’équilibrer entre les 2 compartiments (Equivalence entremilieu intérieur et extérieur ). En conséquence le milieu intérieur de l’hématie est plus concentré que le milieu extérieur (carla solution durée pénètre dans l’hématie) est donc provoque une hématolise.
Schéma des mouvements d’eau : Solution d’urée Hématies Conclusion:
Tube n°8 :
Solution de glycérol même interprétation que pour l’Urée.
L’osmolarité du plasma correspond à l’osmolarité d’une solution de NaCl à 9 ‰(0.308mosmol/l ). La pression osmotique exercée par le plasma à 37 °C est nettement spécieuseà la pression atmosphérique, les hématies du rat sont alors capables de résister à une pression 8fois supérieures à celle de l’atmosphère terrestre.
Con
clusion
Ces résultats expérimentaux nous ont permis de déterminer l’osmolarité des hématies de rat, en effet des taux de glucose et de NaCl respectivement de 5.5 % et 9 ‰ sont tout à faitcorrecte pour une présence d’hématies de formes normale et opérationnelles. On remarque quel’urée et le glycérol ont provoquer une hémolyse, du au fait que ces substances peuventtraverser la membrane contrairement au NaCl et au glucose. Mais on peut penser que danscertains taux d’urée et de glycérole les hématies ne seront pas hémolysées si il y a une présencecorrecte de NaCl ou de glucose dans le substrat permettant de maintenir l’équilibre osmotique.
Nous pouvons aussi remarquer que les hématies de rat sont capables de résister à une forte pression osmotique (8 fois supérieures à celle de l’atmosphère terrestre).

Source: http://io-one.fr/data/rap/hemolyse.pdf

Role of ud testing

Urethral Pressures- A New Role in UD Testing Author: Timothy McKinney, M.D., Ph.D. For: Laborie Quarterly Newsletter, 2006 The goal of urodynamics testing is to provide objective confirmation of the signs and symptoms of incontinence and voiding dysfunction. While diagnosis and optimal treatment of lower urinary tract dysfunction (LUTD) requires a careful history and objective evaluatio

Directions for use

ALLERGENIC EXTRACT STANDARDIZED SHORT RAGWEED Final container label would reflect AU/ml For Physicians Use Only WARNING: This product should be diluted prior to use. WARNINGS Standardized Short Ragweed allergenic extract is intended for use by, or under the guidance of, physicians who are experienced in the administration of allergenic extracts for diagnosis and/or

Copyright © 2010-2014 Medical Articles