Advantag of ingestion administration way is its easiness even when applied at home. But with their help necessary treatment concentration in blood cannot be always quickly achieve amoxil online transaction is carried out on anonymity and mutual profit principles, and in addition customers will be positively surprised with quality and speed of service.

Faux medicaments

FAUX MEDICAMENTS
La Police met la main sur 2,5 tonnes
FAUX MEDICAMENTS
- Le Pays - Archives - Le Pays N°4963 du mercredi 05 octobre 2011 - Date de mise en ligne : mardi 4 octobre 2011 Les Editions Le Pays
FAUX MEDICAMENTS
Le Directeur général de la Police nationale, le commissaire Paul Sondo, entouré de
représentants de forces de l'ordre et de forces paramilitaires, a animé une conférence de
presse le 4 octobre 2011 à Ouagadougou pour faire le point d'une opération de lutte contre les
faux médicaments et la criminalité pharmaceutique au Burkina. Une importante quantité de
faux médicaments a été saisie dans les villes de Bobo-Dioulasso et de Ouagadougou.

L'opération "Cobra" a été planifiée et menée en collaboration avec de nombreuses forces paramilitaires auxquelles a été joint INTERPOL. 2,5 tonnes de produits prohibés ont été saisies grâce à cette opération. Celle-ci visait à identifier les réseaux impliqués dans la contrefaçon des médicaments ainsi que les formes connexes de la criminalité pharmaceutique au Burkina, d'enquêter sur lesdits réseaux et les démanteler et surtout prendre les mesures pour contrer le fléau et assurer une saine santé à la population. "Cobra" est une opération menée à Ouagadougou et à Bobo-Dioulasso et de façon simultanée dans six pays d'Afrique : Burkina, Ghana, Cameroun, Nigeria, Togo et Sénégal. Selon le commissaire Paul Sondo, Directeur général de la Police nationale, les médicaments contrefaits, censés protéger les populations contre de nombreuses maladies, sont devenus de nos jours un grand danger pour la santé de celles-ci. D'où la nécessité de conjuguer les efforts pour combattre un tel fléau. Pour réussir "Cobra", des dispositions ont été prises parmi lesquelles un séminaire afin d'outiller les hommes concernés. Composé de 285 hommes en deux équipes, "Cobra" a pu recenser les points de vente des faux médicaments et les grossistes.
Résultat : les faux médicaments sont stockés dans les marchés et les propriétaires ont été identifiés. En ce qui concerne l'opération de Bobo-Dioulasso menée les 28 et 29 septembre 2011, la quantité de faux médicaments saisie est de 500kg et 15 personnes ont été mises aux arrêts pour être présentées à la Police judiciaire. Quant à celle de Ouagadougou, de faux produits d'environ deux tonnes ont été saisis et huit personnes sont également aux arrêts. Pour le commissaire Paul Sondo, DG de la Police nationale, "Cobra" a connu un succès car des moyens ont été mis pour cela. La présence et le soutien d'INTERPOL ont été pour beaucoup dans la traque des contrefacteurs de produits. Interrogé sur les attentes d'INTERPOL sur cette opération, le représentant de la Police internationale, Esaïe Ovono, confie que les résultats sont à mettre à l'actif des autorités nationales qui leur ont permis de donner leur contribution à la traque. Esaïe Ovono explique que le phénomène des faux médicaments a pris de l'ampleur à telle enseigne qu'il est en passe de remplacer le trafic d'armes, d'où la nécessité d'actions vigoureuses. "C'est le trafic le plus lucratif de nos jours", mentionne-t-il avant d'ajouter qu'INTERPOL reste toujours disponible afin de soutenir de telles actions dès que les pays lui feront appel. Même son de cloche chez le commissaire Paul Sondo qui souligne que "l'on peut manquer de tout dans un village au Burkina, sauf les médicaments". Mais Esaïe Ovono suggère que des efforts soient faits par les pays pour combler les vides juridiques quant à la lutte contre les faux médicaments. Sur la nature planifiée de l'opération, le DG de la Police nationale a fait remarquer que de telles opérations se poursuivront en marge des opérations ponctuelles. II a en sus confié que la lutte se poursuivra et que les agents des forces de l'ordre et de sécurité seront de plus en plus outillés pour traquer le phénomène des faux médicaments jusqu'à son dernier retranchement. Sur la base des pièces d'identité retrouvées sur les contrefacteurs, les responsables de l'opération ont souligné que plusieurs nationalités se retrouvent parmi les personnes arrêtées.
Le témoignage du Dr Casimir Sawadogo sur la prise d'un faux Viagra
FAUX MEDICAMENTS
"Un patient s'est présenté au Centre hospitalier universitaire Yalgado Ouédraogo pour maux dont l'origine était difficilement détectable. A force d'insistance, le constat fait état d'une insuffisance rénale. Une tentative de dialyse échoue et le patient confie qu'il a pris du Viagra dosé à 6 000mg. Le mal étant trop fort, le patient a succombé."

Source: http://www.lepays.bf/IMG/article_PDF/article_a2004.pdf

Titulo

(Sº de Salud Laboral del SOMA-FIA-UGT) La globalización económica y las nuevas tecnologías de la información son, como reconoce la Comisión Europea en su Documento de consulta sobre desarrollo sostenible, importantes estímulos para incrementar la eficiencia y la productividad y ofrecen nuevas oportunidades de Pero estos cambios tan positivos –añade- no deben impedirnos ver s

Artikel revamilfem jaarverslag lcpl 2006

Een natuurlijke remedie voor vaginale dysbalans dr. Tineke Creemers, dr. Wil em Jan Bosma en dr. Mathilde Boon Praten over vaginale klachten is nog steeds “ not De belangrijkste oorzaak van het ontstaan van done” . Hooguit bij de huisarts, maar bij veel vaginale klachten is het verdwijnen van de vrouwen stijgt het schaamrood naar de kaken als gevarieerde Lactobacillen flora (Verbrugge 2

Copyright © 2010-2014 Medical Articles