Bardzo tanie apteki z dostawą w całej Polsce kupic levitra i ogromny wybór pigułek.

Indications succintes des explorations isotopiques

INDICATIONS SUCCINCTES DES EXPLORATIONS ISOTOPIQUES.
Docteur Roland AMIR – Centre Médical Bonsecours
21, rue de Bonsecours, 5500 DINANT

I – ENDOCRINOLOGIE.

A – THYROÏDE.
1- Scintigraphie thyroïdienne au Tc-99m :
Suspicion biologique de dysthyroïdie. Suspicion clinique de thyroïdite. Mise au point nodule thyroïdien détecté par exploration échographique ou examen Mise au point tuméfaction cervicale d’apparition brutale. Suspicion de goitre. Suivi de goitre nodulaire ou multinodulaire connu. Mise au point de dysthyroïdie d’origine médicamenteuse. Mise au point de perturbation douteuse des tests thyroïdiens. Follow-up d’une dysthyroïdie connue ou traitée. Recherche d’hyperthyroïdie dans le cadre d’une cardiopathie. 2- Scintigraphie thyroïdienne au TL-201 :
Mise au point complémentaire de nodule froid ou nodule autonome (visualisation de tissu thyroïdien éteint). 3- Scintigraphie thyroïdienne à l’I-123 avec captation :
Mise au point complémentaire de goitre plongeant. Exploration préalable à l’administration d’une dose thérapeutique d’I-131. Mise au point complémentaire de nodule chaud au Technétium en cas de suspicion B- SYSTEME OSTEO-ARTICULAIRE.
1- Scintigraphie osseuse corps entier.
a- Staging des cancers dont le potentiel métastatique osseux est avéré, particulièrement cancer prostatique, pulmonaire et quelques autres tumeurs primitives (ex : sein…) avec atteinte locale avancée au moment du diagnostic. b- Mise au point de douleurs osseuses chez les patients avec néoplasie connue ou c- Suivi de la progression de l’affection maligne et réponse à la chimio ou radiothérapie. d- Diagnostic et bilan d’extension de la maladie de Paget osseuse. e- Diagnostic des atteintes squelettiques globales (troubles métaboliques osseux). f- Bilan systématique des douleurs osseuses d’étiologie inconnue. 2- Scintigraphie osseuse 3 temps.
a- Diagnostic des fractures de fatigue. b- Diagnostic de l’ostéome ostéoïde. c- Diagnostic et bilan d’extension des dysplasies fibreuses. d- Diagnostic différentiel entre infection et descellement de prothèse. e- Diagnostic de l’infection osseuse. f- Diagnostic et bilan d’extension de la maladie de Legg-Perthes et Calves g- Diagnostic des syndromes neuroalgodystrophiques. h- Diagnostic des pseudarthroses. i- Diagnostic des fractures des os longs mal consolidés. j- Estimation de l’âge d’une fracture. k- Evaluation d’un traumatisme suspect. l- Contribution au diagnostic d’ostéonécrose. 3- Exploration tomographique osseuse.
a- Tassements vertébraux (anciens ou récents). b- Spondylarthrose, spondylarthrite ankylosante. c- Bilan systématique de rachialgies. (recherche de spondylolisthésis ou de d- Etude tomoscintigraphique des hanches ou des genoux (recherche d’une nécrose C - NEPHRO-UROLOGIE.
1- Scintigraphie rénale au DMSA.

Suspicion de pyélonéphrite, en particulier chez l’enfant. Mise en évidence de kystes, tumeurs ou abcès au niveau du rein. 2- Scintigraphie rénale dynamique séquentielle.
Appréciation de la fonction rénale (sachant que la perturbation du taux biologique de l’urée sanguine et/ou de la créatinémie s’observe lorsque la déficience fonctionnelle rénale est ≥ à 50%). Recherche d’une compensation fonctionnelle rénale unilatérale dans le cadre Bilan d’uropathies obstructives versus hydronéphrose.
Bilan de néphropathies, glomérulopathies…
Distinction entre dilatation des cavités pyelocalicielles et obstruction vraie (test
Détection de l’hypertension rénovasculaire sur sténose de l’artère rénale (test
D – EXPLORATIONS CEREBRALES.
1- Tomoscintigraphie cérébrale de perfusion.
Diagnostic positif en phase précoce de l’AVC avec appréciation pronostique. Recherche d’un foyer épileptique. Recherche de séquelle en phase aiguë d’accident ischémique transitoire. Mise en évidence de perturbation de la distribution du débit sanguin cérébral dans les démences versus certains désordres psychiatriques. 2- Scintigraphie cérébrale au DTPA-Tc99m.
Recherche de sténose carotidienne.
Détection, localisation et extension d’un AVC.
Hématome sous-dural.
Suspicion de tumeur cérébrale.
3- Scintigraphie cérébrale au Thallium 201.
Diagnostic différentiel entre tumeur cérébrale et atteinte ischémique.
E- PARATHYROÏDES.
Scintigraphie des parathyroïdes en double marquage.

Hyperparathyroïdie (recherche d’adénome parathyroïdien). F- CŒUR.
Angiocardiographie isotopique.
Détermination de la FEVG et FEVD reflet de la fonction cardiaque (fraction d’éjection ventriculaire droite et gauche). Analyse de la contractilité régionale du ventricule droit et du ventricule Intérêt dans le suivi et pronostic de l’infarctus du myocarde, atteinte coronaire étendue, cardiomyopathie quelque soit son origine et suivi de traitement par anthracyclines, suivi insuffisance cardiaque.

Source: http://www.roland-amir.be/wp-content/uploads/2011/03/INDICATIONS-SUCCINTES-DES-EXPLORATIONS-ISOTOPIQUES.pdf

Doi:10.1016/j.jaad.2004.02.016

Carrie L. Gick, BA,a Ginat W. Mirowski, DMD, MD,a,b John S. Kennedy, MD,cA 73-year-old white male with a 6-month history of glossodynia, unresponsive to clotrimazole troches,cevimeline, triamcinolone dental paste, paroxetine, and lorazepam presented to the dermatology clinic forconsultation. Work-up revealed no oral abnormalities and no underlying systemic disorder. He deniedsymptoms consistent w

ibommedicaljournal.com

COMMENTARY NORPLANT: AN UNMET CONTRACEPTIVE NEED IN ENUGU, NIGERIA Dr Ibekwe, Perpetus Chudi FWACS Department Of Obstetrics & Gynaecology Ebonyi State University Teaching Hospital - Abakaliki, Nigeria. (Formerly -Department Of Obstetrics/Gynaecology University Of Nigeria Teaching Hospital Enugu, Nigeria) Nigeria has one of the highest maternal mortality 1 Norplant, as a famil

Copyright © 2010-2014 Medical Articles